LE MAP

Pour une agriculture éthique et paysanne

Accueil > REVUE DE PRESSE > Le problème du secteur laitier est structurel : ECVC et EMB devant (...)

Le problème du secteur laitier est structurel : ECVC et EMB devant l’Observatoire du Marché du Lait

mercredi 7 septembre 2016, par Eurovia

Bruxelles, le 6 septembre, 2016 ­– Aujourd’hui, la Coordination Européenne Via Campesina et l’European Milk Board ont présenté à l’Observatoire du Marché du Lait (MMO) leur analyse et leur diagnostic de la situation actuelle dans le secteur laitier, notamment celle des producteurs.

« Les laiteries industrielles font des profits records, a averti Isabel Vilalba, représentant ECVC. Lactalis Iberica, par exemple, a triplé en 2015 ses bénéfices par rapport à l’année précédente. Cependant, ces industries imposent aux producteurs/trices des prix toujours en dessous de la moyenne, et inférieurs aux coûts de production. Nous devons mettre fin au système de contrats, dans lequel les prix et les conditions sont imposés unilatéralement par l’industrie » a réitéré la productrice de Galice.

Isabel Vilalba, secrétaire général de l’Union Labrego Galego, a dénoncé les graves conséquences sur l’emploi et la vitalité des territoires que la constante baisse des prix du lait a dans différents pays européens. Elle a également souligné que les mesures volontaires avancées à ce jour par les institutions de l’Union Européenne pour réduire les excédents ne garantissent ni l’arrêt de l’augmentation continue de la production, ni celui de la chute libre des prix.

ECVC a aussi pointé le problème social causé par la disparition des fermes laitières dans de nombreux pays, une tendance à la hausse depuis quelques mois, comme par exemple en France, où le pourcentage de fermeture de ce type d’exploitation va passer de 4 à 5% annuel à près de 10% en 2016. Une augmentation proportionnelle devrait être observée pour l’endettement, les saisies, etc.

En soulignant les failles dans l’analyse du secteur laitier réalisée par la Commission européenne, nos collègues de l’EMB ont présenté une étude sur les coûts de production dans l’UE, qui met en lumière l’énorme écart entre les coûts de production et le prix de vente du lait.

L’EMB et l’ECVC ont tous deux précisé que le problème qui touche aujourd’hui les producteurs est structurel, et non pas lié à la performance. ECVC a réitéré que la solution à la crise dans le secteur du lait doit nécessairement passer par des mesures politiques, comme par exemple un instrument public de régulation de la production à l’échelle européenne. Il s’agit de créer une chaine de production réellement durable, avec des garanties de marges équitables à la base et la fin des conditions abusives, comme c’est le cas avec des prix d’achat en dessous des coûts de production. Dans chaque pays, la défense de moyens de production efficaces et autonomes, ainsi que d’un modèle social, est bien souvent la seule solution qui garantisse une nourriture saine et de qualité.

Contact : Isabel Vilalba (Sindicato Labrego Galego – ECVC) +34 60 890 5444


Voir en ligne : http://www.eurovia.org/fr/le-proble...