LE MAP

Pour une agriculture éthique et paysanne

Accueil > NOS POSITIONS > Qualité > L’agriculture, laboratoire d’exploitation

L’agriculture, laboratoire d’exploitation

jeudi 17 septembre 2015, par Klaude Charlier

La Confédération Paysanne a récemment publié sa brochure 2015 qui analyse la situation du travail saisonnier des immigrés « entre précarité et esclavagisme ». Un bilan amer et d’actualité à l’heure où des milliers de réfugiés tentent de gagner les côtes européennes. Mais, également, un sujet dont on parle peu alors qu’il est l’un des parfaits reflets d’une agriculture conventionnelle centrée sur la compétitivité et le profit, et où l’humain a peu de place. Ni le paysan, ni le consommateur et encore moins le travailleur migrant saisonnier. Vulnérable par définition, le « sans-papier », le « sans terre », le « déraciné », se retrouve bien souvent à travailler dans des exploitations agricoles qui font peu de cas des lois sociales.

Ce dossier est le résultat de 10 ans d’enquête dans 10 pays européens et d’une collaboration avec la Via Campesina et ECVC.

Entre témoignages, analyses et cas pratiques de mobilisation, ce dossier mérite une lecture attentive !

Accès au dossier